Coaching AfroNaturo Naturopathie Neurosciences
Pourquoi AfroNaturo® Est fait pour vous Blog Le livre Réserver un créneau d'appel gratuit Connexion

Confidences de coach

aboutme Jan 09, 2021

Quand j'ai décidé de me former en tant que coach, j'étais face à beaucoup plus d'enjeux que je ne le pensais :

*je faisais déjà du "développement personnel" depuis 3 ans mais je ne pensais pas que je débutais aussi une thérapie puisque toutes les techniques que j'ai apprises et que j'utilise aujourd'hui avec les personnes que j'accompagne, je les ai d'abord testées sur moi. Certes, cela me permets de savoir la puissance des exercices mais à vrai dire, je ne m'attendais pas à avoir autant de prises de conscience et de maturité, surtout sur en ce qui concerne mes parts d'ombres. J'ai donc appris à me connaitre et à travailler sur ma valeur, mon estime, mes croyances,...

*je commençais à parler autour de moi de ma future activité : eh oui il ne suffit pas que de vouloir aider les autres, il faut déjà que les gens le sachent ! Du coup en tant que grand timide qui n'aurait JAMAIS pensé pouvoir tenir une conférence, ça c'est de la sortie de zone de confort !

*je me familiarisait à l'entreprenariat, avec ses beaux et moins beaux côtés : l'Urssaf, les cotisations,... mais aussi le manque de "revenus automatiques" habituels du salariat, les primes et 13è mois,...il faut du coup à ce moment utiliser les techniques de coaching pour dépasser les croyances limitantes, les peurs et autres émotions pour rester dans le moment présent, les pensées d'abondances, de visualisation positive,...plus facile à dire qu'à faire ! 

*j'apprenais à gérer mon temps...en savourant dans un premier temps la LIBERTÉ : plus d'horaires, la grasse mat du lundi matin dont je rêvais pendant ces 10 ans de salariat, pouvoir gérer son temps, faire ses courses en semaine, ....puis en réalisant que si je n'étais pas organisée et surtout rigoureuse, eh bien,...rien ne se passait. Avec le temps, cet aspect relevait davantage du respect que je pouvais m'accorder et a donc contribué à mon pourquoi, mon motif et donc m'a motivée. En effet, je me suis demandé : qu'est ce qui fait que je respecte mon planning et mes horaires quand je travaille pour quelqu'un ? La réponse était : je donne du respect à cette personne. A présent, cette personne c'est moi !

*je connaissais les joies du multitâches : même en ayant travaillé un bon moment à un poste polyvalent dans une petite structure, le fait de devoir décider du commercial, marketing, communication, prospection mais aussi de mettre la main à la patte (pour ne pas dire dans le cambouis ;) en tant que webmaster, Community manager, comptable,...fait que certes cela me permet de mieux connaitre mon offre et ma cible mais à un moment je n'avais envie que d'une chose : FAIRE DU COACHING !! 

*je mettais en jeu ma crédibilité face à mes proches qui avec toute la bienveillance du monde (même à leur façon parfois ;) s'inquiétaient pour moi, voulaient que je m'épanouisse et que je puisse vivre de cette reconversion... L'équilibre est subtil entre le fait de croire en soi, avoir une idée de ce qu'on veut et se rendre à l'évidence que cette solution n'est pas la bonne, et que continuer dans cette voie n'est pas viable !

*du coup en parlant de ça, le sujet qui fâche : se faire payer pour ses services ! Encore une grande étape ! j'ai fait beaucoup de consultations gratuites qui m'on aidées à m'exercer et à travailler ma posture de coach. Le souci est arrivé au moment ou j'ai voulu faire payer mes prestations !!! Il faut se faire suffisamment confiance, avoir de la légitimité, mais aussi un prix juste par rapport à sa prestation et aussi j'ai dû faire taire cette voix en moi qui voulait "aider" le monde entier gratuitement : non seulement je me dévalorisais mais mes finances et économies en savent quelque chose... jusqu'à ce que je réalise que l'échange doit être dans les deux sens, j'offre mes services et la contrepartie est l'argent. Ce n'est pas un but en soi mais c'est un moyen de continuer à contribuer au bien être des gens.

*la solitude (plus de collègues), le fait de se retrouver avec soi-même, de rester concentrée sur mon travail, ne pas être productive, être parfois découragée, l'introspection,...pour découvrir le bonheur de faire des choses que l'on aime, de se dépasser, se complaire face au renoncement, aux nuits blanches et enfin se retourner et voir tout ce que mine de rien on a réalisé...

enfin

*j'apportais du nouveau avec AfroNaturo et je laissais s'exprimer -enfin- ma créativité. Du nouveau ?

>déjà à travers la naturopathie, qui aujourd'hui est davantage démocratisée mais à l'époque donnait droit à des remarques du type :

-"tu manges des pâtes-nature" ah ah... ou "t'es naturiste c'est ça ?", "tu manges des plantes,..."

-du fait du afro devant naturo : "ah c'est comme les marabouts !" et la cerise sur le gâteau du fait de mon origine béninoise : "c'est du vaudou" !

>En plus du fait d'allier naturopathie+coaching+méditation : je perdais la moitié des gens quand je parlais de spiritualité, d'alignement corps-mental-esprit, on me prenais pour quelqu'un de perchée...

>Enfin avec des offre innovantes et inédites comme le coaching en e-learning totalement autonome et disponible 24h/24 : je n'ai pas encore trouvé d'offre similaire à celle ci, chez les afro surtout...

Du coup dans tout ça, la difficulté était d'apprendre à expliquer les choses de façon compréhensible. Alors j'ai pitché, pitché et repitché mais toujours rien ou alors peu ! 

Et puis avec le temps, le recul, la patience, la persévérance, et surtout la passion, je suis toujours là, plus motivée que jamais, sûre de moi, avec toujours cette envie d'aider mon prochain, de nouvelles idées et la confiance que je suis dans ma mission. 

 

Close

Restons en contact ! 

Pour rester informé(e) de toute l'actualité, merci de bien vouloir rentrer vos informations.